Chevalier Normand

Maison de Hauteville

Royaume de Sicile, 1180

Nom original : Chevalier Normand de Sicile, 1190

Sculpteur : Adriano Laruccia

Fabricant : La Fortezza

Réf : ES-065

Echelle : 54 mm

Matière : Métal blanc

du 07/09/2013 an 04/04/2014

Voici la box art... Un bel exemple de jaquette ratée ! C'est tout simplement moche...

C'est en la voyant peinte par Ugo Pozzati que j'ai découvert tout le potentiel  de cette figurine ! La sculpture est d'Adriano Laruccia quand même... ;)

Allez ! On déballe tout !

A l'ouverture de la boîte, on découvre une très belle sculpture, très fine et détaillée. Le personnage semble massif, il a du caractère, illustrant bien l'image que l'on peut se faire du chevalier de l'époque !

Par contre, le côté négatif est la piètre qualité du tirage, surtout au niveau des lignes de joint. Après l'ébarbage, j'ai dû resculpter pas mal d'écailles de l'armure... Pas vraiment évident ! Le résultat est correct sans être terrible et un peu ... Enervant !

 

Voici, en photos, la pièce montée à blanc pour mieux se rendre compte du résultat final.

Un gros plan sur visage particulièrement réussi...

Aller hop, on bombe !

Une fois la préparation terminée, passage à la sous-couche (Skull White en bombe de Citadel).

Pour la mise en couleur, il fallait décider qui serait le personnage représenté afin de le "raccrocher" dans l'Histoire. Plusieurs réunions/brainstorming furent donc organisés avec ma conseillère esthétique et artistique. Suite à quoi, nous nous décidâmes pour la Maison de Hauteville (1062-1194), Royaume de Sicile.

 

Et pourquoi pas un damier ?

Le blason de la Maison de Hauteville est décrit, en langage Héraldique, comme suit :

"d’azur, à la bande échiquetée de gueules et d’argent"

Ce qui signifie en langage plus rustre :

"sur fond bleu, avec une bande à damier rouge et blanc"

 

Les joies de l'héraldique... :)

 

Ce qui donne ceci en image :

Pour réaliser ce blason, j'ai tout d'abord peint le fond bleu avec un simple dégradé zénital (plus clair en haut et plus sombre en bas...).

Une fois sec, j'ai dessiné une bande blanche inclinée comme sur l'image, que j'ai dégradée à son tour.

Enfin, j'ai peint les carrés rouges.

 

Afin de m'assurer que tous mes carreaux étaient de la bonne dimension, je me suis aidé d'une bande de masquage sur laquelle j'avais préalablement reporté les mesures.

 

Voici le résultat :

Et la version finale avec les bords en cuir naturel et le humbo en métal :

Et maintenant le côté pile. J'ai décidé de représenter des planches de bois en trompe-l'oeil (pas de gravure ici).

 

Voici les 2 étapes, d'abord les séparations entre les planches, puis le dessin du fil du bois (et peinture des accessoires...) :

Haussons le Gonfalon

En commençant le travail sur la lance et le gonfalon qui y est attaché (le drapeau), j'ai été assez peu satisfait de ce qui est fourni dans le kit : la hampe en métal blanc est très fragile (le métal est trop mou), difficile à rendre droite et le gonfalon lui-même n'est pas assez déployé pour y peindre mon damier. J'ai donc décidé de tout refaire à mon goût :)

  • Première étape : j'ai coupé la hampe au ras des mains afin de les récupérer. Je les ai ensuite percées pour pouvoir y faire passer une nouvelle hampe faite de corde à piano en acier de 1 mm.
  • Deuxième étape : j'ai recréé une pointe de lance dans un morceau de carte plastique de 2 mm (à coup de cutter et de ponçage).

Je n'ai malheureusement pas de photo de ces étapes...

  • Troisième étape : je me suis attaqué au "drapeau" lui-même, réalisé dans un mélange à parts égales de Duro (Green Stuf) et de Miliput, aplati avec un rouleau comme de la pâte à tarte. Il est ensuite découpé et mis en place sur la nouvelle hampe.
  • Quatrième étape : j'ai mis en forme le gonfalon "flottant dans le vent" en le déformant avec à des cure-dents et des piques à brochettes...

Une fois sec, j'ai retiré les piques :

Un petit montage à blanc pour vérifier que le résultat est satisfaisant

Et c'est déjà la fin !

Arrivé à ce stade, je me suis rendu compte du temps restant avant le concours de Montrouge et j'ai eu peur de ne pas pouvoir terminer... Je suis donc passé à la vitesse supérieure et, pris par mon élan, j'ai malheureusement négligé de prendre les photos des différentes étapes suivantes...

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour aller dans la galerie finale :

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    pisco (mardi, 25 mars 2014 08:59)

    Belle avancée !!!

  • #2

    Youps (lundi, 14 avril 2014 20:31)

    Il est superbe ! Et félicitations pour la médaille d'or à Montrouge. Elle est méritée.

  • #3

    Youps (lundi, 14 avril 2014 20:43)

    Mince je suis allée trop vite. Je voulais ajouter que ta progression est impressionnante. La peinture est plus "fine" "réaliste". Elle apparaît moins "plastique". Mais sans les figurines sous mes yeux, peut-être me trompé-je . Le visage particulièrement frappant ...et beau. Une photo grand format ? :)

  • #4

    toffthor (lundi, 14 avril 2014 21:35)

    Merci Pisco !
    Merci Youps ! Cela me touche. Il est vrai que je me sens plus à l'aise à l'huile qu'à l'acrylique et je trouve que l'aspect obtenu me plait plus. Mais il reste heureusement beaucoup de travail et ma marge de progression est énorme !
    En ce qui concerne le visage il y a une photo plus grande dans la galerie ;)

Toff Thor
Toff Thor

Agenda

 

- 06-07/10/2018 - Rubelles

- 20-21/10/2018 - SMC

- 17-18/11/2018 - FigurinExpo

- 01-02/12/2018 - Sèvres

- 02-03/02/2019 - Roselies

- 06-07/04/2019 - Montrouge

- 11-12/05/2019 - Folkestone

 

(en vert les concours où j'espère me rendre...)

 

Ma galerie sur Putty&Paint
Ma galerie sur Putty&Paint
Ma galerie sur CoolMiniOrNot
Ma galerie sur CoolMiniOrNot
Le Forum de la Figurine Historique et Fantastique
Le Forum de la Figurine Historique et Fantastique

Partagez !

Partagez...