Archer Anglais

Bataille de Crécy, 1346

Nom original : English Archer, 1346-1356

Sculpteur : Gianni La Rocca

Fabricant : Pegaso

Réf : 54-183

Echelle : 54 mm

Matière : Métal blanc

du 11/04/2013 au 15/11/2013

C'est une figurine qui me faisait envie depuis longtemps... Quand je l'ai enfin trouvée (à la Casa della Maket lors du concours de Sèvres 2012), je me suis littéralement jeté dessus !

 

Voici la box art :

Allez ! On déballe tout !

A l'ouverture de la boîte, tout est propre et bien rangé. La gravure est fine et les lignes de moulage très discrètes. 

L'ajustage à blanc est nickel, sauf le bras gauche, tenant l'arc qui "flotte" un peu. Mais rien de grave a priori.

Gros plan sur le visage :

Au premier coup d'oeil par contre, j'ai trouvé les flèches vraiment trop grossières ! J'ai donc décidé de les refaire en scratch... Mais au vu de la taille, ça va être un challenge intéressant !

 

Voici un premier montage à blanc, pour se rendre compte, avec les futures flèches

Comment retrouver la "cotte" ?

Les plus observateurs auront sans doute remarqué le jour important situé entre le bras gauche (celui qui tient l'arc) et l'épaule. Ceci n'est pas dû à un mauvais positionnement de ma part ! "Simplement" un défaut de moulage que je n'ai pas vu avant... Dommage !

En y regardant de plus près, on constate d'ailleurs que la gravure de la cotte de maille est particulièrement mauvaise également sur ce bras !

Au point où j'en suis, je ne vais pas laisser tomber ! Alors je me relève les manches et c'est parti pour la sculpture d'une cotte de mailles ! Yeah !

 

Je me suis tellement amusé (si si...) que j'en ai fait un Tuto !

 

Voici le résultat :

C'est pas une flèche...

Je m'attaque ensuite à la fabrication des flèches, pas une mince affaire ! Il y aura en tout 17 flèches (10 dans le carquois + 7 plantées dans le sol), chacune possédant 3 plumes.

 

C'est que c'est vraiment petit une empenne de flèche au 1/32e ! Il faut compter 2 ou 3 mm en longueur sur moins de 1mm en largeur... De plus je dois en coller 3 au bout de chaque flèche (faisant chacune quelque chose comme 0.2 ou 0.3mm de diamètre). Après plusieurs essais avec du papier d'alu et de la feuille de plomb, j'ai considéré que le mieux c'est... Le papier ! C'est léger, facile à couper et ça se colle très bien !

 

Pour réaliser ces plumes, j'ai découpé une bande de papier (classique genre photocopieur) de 3 mm de largeur dans laquelle j'ai taillé perpendiculairement des bandelettes de 1 mm. Je me suis alors retrouvé avec des petits rectangles de 3mm x 1mm. Chaque rectangle fut de nouveau coupé en diagonale pour obtenir 2 triangles rectangles, c'est-à-dire 2 plumes !

 

Considérant que l'on a 1 triangle rectangle dont le petit côté fait 1mm et le grand côté 3mm, appliquez le théorème de Pythagore afin de déterminer la longueur de l’hypoténuse, sachant que c'est cette dernière qui doit être encollée ! Euh... Je m'égare !

 

Comme j'ai décidé de fabriquer 17 flèches et que je mets 3 plumes par flèche, il m'a donc fallu découper 51 petits triangles rectangles...

 

Après une dure soirée de labeur, j'avais mes tiges de cuivre à peu près droites, mes petits rectangles de papier et était à la tête de 5 magnifiques flèches... Plus que 12... :/

La peinture, enfin !

Enfin, une fois toutes les transfo terminées, on attaque la peinture !

 

Voici la figurine une fois sous couchée (Skull white de citadel) :

Et là, c'est le drame ! 7 fois j'ai tenté de peindre le visage de cette figurine à l'acrylique ! 7 ! Et à chaque fois, devant les pitoyables résultats obtenus, j'ai dû décaper ! Cela peut sembler exagéré mais c'est ainsi : tant que je ne suis pas satisfait, je recommence. Pas de demi mesure dans la passion... 

 

Néanmoins, il faut bien reconnaître que ce genre de situation apprend l'humilité. Ne trouvant pas de solution (je ne suis que novice !) et l'année club étant terminée, j'ai sérieusement considéré l'idée d'arrêter (au moins temporairement) la peinture... En désespoir de cause, je me suis donc ouvert au forum de la fig historique et fantastique pour y trouver des oreilles compatissantes et peut-être de l'aide ! Les encouragements et les conseils furent nombreux ! Je remercie encore tous les membres pour leur soutien ! Ca m'a beaucoup aidé ! Mais le plus important c'est un conseil qui est revenu plusieurs fois : "et pourquoi ne pas passer à l'huile ?"

De l'huile dans l'engrenage !

Il me restait en effet quelques vieux tubes de peintures à l'huile Lefranc & Bourgeois d'une précédente tentative figurinistique ratée, il y a plus de 12 ans...

Certains bouchons étaient collés et se sont carrément cassés mais la peinture était intacte ! C'est magique l'huile !

 

(Note : si vous avez des vieux tubes de peinture à l'huile dont le bouchon est collé, laissez-les tremper dans de l'eau chaude (mais pas trop quand même) et hop ! Magique je vous dis !)

 

Pourquoi réussirais-je là où j'ai échoué, 12 ans auparavant ? La réponse est simple : INTERNET ! Le nombre de tutos écrits, en photos et même en vidéos est incroyable !

Intermède : Après cet "échec" et le changement de médium, je dois reconnaître que j'ai mis cette figurine de côté pendant près de 4 mois ! Et c'est sur une figurine que je pensais plus simple (naïf que je suis...) que j'ai fait mes armes huileuses : Maulg !

Le retour

Fort de mon expérience sur Maulg, je reviens sur mon archer, bien décapé et re-sous-couché... On oublie tout et on recommence !

 

Comme à mon habitude, je commence par le visage. Le premier visage humain à l'huile et premier... échec !

La surface est si petite qu'il est presque impossible de tirer la peinture, du coup, j'empâte :(

Ce sera mon 8ème décapage ! Il y en aura 3 autres... Je ne lâche pas l'affaire ! Cette fois, contrairement à l'acrylique je sens une progression à chaque tentative.

Finalement je m'arrêterai à la 5ème version (la 12ème en tout...). Elle n'est pas parfaite, loin s'en faut ! Mais elle est correcte et pas trop empâtée, j'y reviendrai donc plus tard pour finaliser (touches de couleur, détails, etc.)

Voici cette version :

Attaquons-nous maintenant à la suite : le camail en cuir (l'espèce de capuche), la cotte, la brigandine (sorte de gilet en cuir) ainsi que les chausses.

Chausses :

  • Caput Mortuum Violet (Rembrandt) + Terre de Cassel (Sennelier) + Jaune de Naples foncé (Rembrandt)

Cotte :

  • Terre de Sienne Naturelle (L&B) + Blanc de Titane (L&B) + pointe de Terre d'Ombre Brûlée (L&B)

La croix rouge

Contrairement à beaucoup d'autres avant moi, j'ai décidé de ne pas suivre la box art qui représente un archer galois (bi-color vert/blanc qui sont les couleurs du pays). A la place je vais représenter un anglais arborant fièrement la croix de Saint George sur son surcot.

Surcot :

  • Le blanc est constitué de Blanc de Titane (L&B) + Gris de Payne (Rembrandt) + une point de Terre de Sienne Naturelle (L&B).
  • La croix rouge est sur une base de Rouge de France Vermillon (L&B) + Vert de Vessie (Rembrandt) + de Blanc de Titane (L&B). J'ai ajouté un peu de Laque carminée fixe (L&B) + Caput Mortuum Violet (Rembrandt) dans les ombres.

Bottes :

  • Base = Terre de Cassel (Sennelier) + Terre de Sienne Brûlée (L&B) + Caput Mortuum Violet (Rembrandt)
  • Eclaricie = Base + Terre de Sienne Naturelle (L&B) + Caput Mortuum Violet (Rembrandt)

Note : pour l'instant rien n'est collé (carquois, couteau, hache, arc), le montage tient grâce à la magie de la patafix :)

Mise en scène

Pour la mise en scène, j'ai décidé de placer mon archer au début de la guerre de 100 ans, pendant la bataille de Crécy, soit le 26 août 1346. Les archers anglais et gallois furent les véritables artisans de la victoire, écrasant sous une pluie de flèches les arbalétriers génois et la cavalerie lourde française, complètement plantés dans la boue...

 

Le sol se doit donc de refléter cette particularité du terrain...

Cette base reçut de nombreuses couches de peinture à l'huile et de vernis brillant pour représenter un aspect détrempé et visqueux. 

Quelques touffes d'herbes furent réalisées à partir de corde naturelle "ébouriffée" ainsi que quelques fleurs de pissenlit à partir de miliput, fil de cuivre et papier de soie (pas très satisfait de ces dernières...).

 

Les piques "anti-chevaux" étaient fournies dans le kit et je les ai simplement peintes en essayant d'imiter le bouleau.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour aller dans la galerie finale :

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Toff Thor
Toff Thor

Agenda

 

- 06-07/10/2018 - Rubelles

- 20-21/10/2018 - SMC

- 17-18/11/2018 - FigurinExpo

- 01-02/12/2018 - Sèvres

- 02-03/02/2019 - Roselies

- 06-07/04/2019 - Montrouge

- 11-12/05/2019 - Folkestone

 

(en vert les concours où j'espère me rendre...)

 

Ma galerie sur Putty&Paint
Ma galerie sur Putty&Paint
Ma galerie sur CoolMiniOrNot
Ma galerie sur CoolMiniOrNot
Le Forum de la Figurine Historique et Fantastique
Le Forum de la Figurine Historique et Fantastique

Partagez !

Partagez...